La draisienne


DÉFINITION

La draisienne est un mode de locomotion à deux roues, sans pédales ; ce sont les pieds qui permettent d’avancer. La draisienne est l’ancêtre de la bicyclette. C’est le baron Von Drais qui l’a inventé en 1817. A cette époque le pédalier n’existait pas, il ne fut inventé qu’en 1862 et la chaine en 1868.

Quel intérêt pour les enfants ?

Les enfants expérimentent la notion d’équilibre et des lois physiques : la vitesse et le fait que le véhicule tombe s’il ne met pas ses pieds au sol à l’arrêt et que la vitesse permet au véhicule de tenir en équilibre. L’enfant prend appui sur le sol et le repousse alternativement du pied gauche et du pied droit pour avancer. Et s’il va suffisamment vite au bout d’un moment la draisienne a suffisamment d’énergie pour rouler et que l’enfant lève les pieds et se laisse rouler. Quand il n’a plus d’élan, la vitesse diminue puis s’arrête et l’enfant doit mettre les pieds au sol pour maintenir son équilibre. S’il souhaite s’arrêter, alors il met les pieds au sol. Et il peut orienter le guidon pour changer d’orientation.

Différentes expérimentations pour l’enfant

L’enfant expérimente donc la vitesse, l’équilibre, la coordination des mouvements. Ce qui est très important pour ensuite faire du vélo. Et ils apprennent la prudence. On peut d’ailleurs observer que les enfants qui ont longtemps expérimentés la draisienne passent souvent au vélo sans avoir besoin de petites roues ou que l’adulte le tienne.

Vous pouvez proposer une draisienne à un jeune enfant quand il marche avec aisance, court et sait stopper sa course sans incident. L’enfant doit avoir les pieds à plat au sol à l’arrêt. Car pour s’arrêter il freine avec ses pieds et assure aussi sa stabilité par les pieds. Au niveau sécurité, le casque est un plus et nécessaire en promenade sur un trottoir, au parc. Pour ses premières expérimentations, l’enfant a besoin d’un sol plat. Il est important qu’il ne soit pas confronté à une pente tant qu’il ne gère pas bien la vitesse et ne sait pas freiner correctement.

< Retour à la liste des publications