LA PÂTE À MODELER


DÉFINITION

Au niveau sensoriel, elle stimule la vue (couleurs, formes), le toucher (texture, température, transformation, l’odorat). Manipuler de la pâte à modeler développe la motricité fine des poignets et des mains. En manipulant la pâte à modeler, l’enfant prend conscience que son action transforme la matière ; il fait un lien entre le travail de ses mains et le résultat obtenu : lien de cause à effets.

Un gros bout de pâte à modeler d’une seule couleur, sans outil est suffisant pour les premières découvertes. Il ne doit pas être trop dur à malaxer. L’enfant commence souvent par émietter la pâte à modeler. Il fait des petits bouts de cette boule. Puis il peut rassembler tous les petits bouts pour reconstruire une seule boule. Il se familiarise avec des concepts d’unité, de division, d’addition… de construction, déconstruction, reconstruction…

Ensuite, l’enfant va développer différentes techniques pour transformer cette matière ; malaxer, taper, étaler, faire des trous en plantant son doigt dedans, faire rouler la pâte à modeler et faire des ‘boudins’… Ces sensations pourront être vécues comme agréables ou désagréables selon les enfants. A ce stade l’enfant ne cherche pas à produire quelque-chose avec la matière. Il est dans un plaisir sensoriel et moteur

Des outils supplémentaires

Vous pourrez ensuite, proposer des outils simples et qui ne nécessitent pas trop de force à l’enfant (mais pas trop en même temps). Le petit couteau en plastique à bout rond est un outil intéressant dans un premier temps. Le rouleau permet d’aplatir la pâte en le faisant rouler. Vous pouvez lui proposer des pailles qu’il pourra planter dans la pâte à modeler. Différents objets (formes en plastiques, animaux…) pourront être intéressants pour laisser des traces et des empreintes.

Vous pourrez aussi commencer à lui proposer deux couleurs puis plusieurs, l’enfant aura plaisir à les mélanger et observer le résultat obtenu. Les moules sont souvent compliqués à utiliser pour le jeune enfant. Dans son évolution créative avec la pâte à modeler l’enfant commence par une création immédiate et spontanée. Sa production n’est pas réaliste, elle manifeste SA représentation. C’est plus tard que se développera sa capacité à anticiper le résultat et que l’évolution de sa dextérité lui permettra de faire des petits escargots, des champignons, des paniers…

« La créativité est inhérente au fait même de vivre. » Winnicott

< Retour à la liste des publications